21 septembre 2014

Tutoriel : pose d'une fermeture à glissière invisible (FAGI)

Les accros de couture doivent déjà connaître l'émission Cousu Main sur M6, dont le 4ème épisode vient d'être diffusé ce samedi à 18h. Ceux qui ne connaissent pas encore et qui aiment la couture, je vous invite à découvrir, les émissions sont encore en replay.

cousu main

Il s'agit d'un concours amateur de couture qui réunit 10 candidats pré-sélectionnés et qui se plient à des épreuves minutées pour évaluer leur niveau technique et leur créativité. J'étais une fan avant l'heure.

Lors de la première émission, la première épreuve consistait en la réalisation d'une jupe droite avec une fermeture à glissière invisible (seul le curseur est visible). Pas de grande difficultés pour qui s'est déjà plié à l'exercice de la pose d'une fermeture à glissière invisible. Pour les autres, aïe aïe aïe !

Lors de l'émission, il n'y avait pas beaucoup d'explications sur la pose de cette bête invisible, et sur les réseaux sociaux, j'ai pu lire que beaucoup de téléspectateurs ont déploré l'absence d'explications sur ce point.

Je me suis pliée avec joie à l'exercice. Cela m'a carrément donné envie de refaire de la couture ... pour moi. Je profite également de l'occasion pour photographier la pose de ma fermeture à glissière invisible (FAGI) et de vous partager le tutoriel.

J'ai choisi de réaliser une jupe droite avec deux tissus : un noir pour les côtés et un lainage avec des motifs à carreaux pour la partie centrale devant et dos (je me rapproche de l'épreuve du 4ème épisode qui consistait à faire un chemise pour homme avec un tissu à motifs en soignant les raccords).

 

1. Je souhaite poser la FAGI au milieu du dos. La fermeture, comme son nom l'indique doit être invisible donc cachée à l'intérieur.

 W1_DSC02489

 

2. Je retourne ma jupe sur l'envers et je place la FAGI sur l'envers au niveau de l'ouverture (rail sur le dessus). C'est-à-dire endroit (du tissu) contre endroit (de la fermeture à glissière). Je LA place en prenant soin de faire correspondre les repères de ma FAGI avec le motif du tissu pour qu'une fois posée, les motifs de mon tissu soient continus horizontalement. Cette étape n'est pas obligatoire si le tissu est uni (du moins cela ne se verra pas s'il y a un petit décalage).

 W2_DSC02505

 

3. J'ouvre ma FAGI et j'épingle le côté gauche sur le côté de la jupe qui se trouve à gauche. Il faut l'épingler sur la face endroit de la jupe avec le rail de la fermeture vers le haut (c'est le côté sur lequel on va coudre). Dans mon cas particulier, je veille à aligner mes repères sur les lignes horizontales de mon tissu.

Je procède de la même manière avec le côté droit de la FAGI sur le côté de la jupe à droite (toujours épingler sur la face endroit avec rail apparent).

J'ai placé une feuille blanche à l'intérieur de la jupe pour que vous puissiez voir le tissu retourné sur l'endroit pour le placement des deux côtés de la fermeture à glissière.

 W3_DSC02510

 

4. Utiliser un pied de biche sur votre machine spécial FAGI. Il s'agit d'un pied doté d'encoches dans lesquelles le rail de la FAGI coulisse au moment de la pose à la machine. A noter que les deux rails du pieds ne sont pas utilisés en même temps. Soit celui de droite, soit celui de gauche en fonction de la position du rail au moment de piquer.

 W4_DSC02497

 

5. Piquer chacun des côtés de la FAGI en positionnant le rail dans l'encoche du pied de biche. De cette manière, la couture se fait au plus près du rail.

Procéder de même sur le deuxième côté.

W5_DSC02499

 

6. Une fois la fermeture à glissière posée, il faut fermer la bas du vêtement. La couture rejoint le bas de la fermeture avec un petit décalage vers l'intérieur du vêtement (dans la photo ci-dessous j'ai redessiné les coutures en turquoise et rose puisque mon fil noir ne se voyait pas).

W6_DSC02573

 

7. Une fois ma jupe terminée, mon motif horizontal est respecté et seul le curseur de la FAGI est visible. Je n'ai plus qu'à attendre le froid (je ne suis pas pressée) pour pouvoir porter cette nouvelle jupe !

W7_DSC02574

 

Alors je ne vous promets pas d'executer toutes les épreuves de l'émission (faute de temps) même si j'ai des pleins d'idées pour l'épreuve de customisation du t-shirt blanc, de la petite robe noire ou de la récup du t-shirt ... Peut-être plus tard si j'ai le temps.

N'hésitez pas à partager avec moi vos avis sur mes explications et à me demander de préciser si je n'ai pas été assez claire.

A vos fils, à vos aiguilles ... Cousez ! 

Posté par aureliab à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


27 juillet 2014

Pendentifs

Voici la suite de mes derniers pendentifs réalisés à partir de ma plaque de Mokumé Gané.

 

W_DSC08631

W_DSC08634

W_DSC08637

W_DSC08639

Avec les restes de ma plaque et une nouvelle couleur bordeaux, j'ai développé cette nouvelle technique que j'appelerai "shift-à-moi" (inspirée du mica shift). Le pendentif est complètement lisse ... à part la pastille de Mokumé Gané.

Vous voulez un petit tutoriel pour vous expliquer ma méthode ?

W_DSC08626

Posté par aureliab à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 mars 2014

Presque noix de coco

Des restes de pâte tout desséchés et qui s'effritaient sans aucun espoir de les récupérer ...

J'ai tout mis dans un sachet de congélation avec un peu d'eau chaude et j'ai malaxé. Résultat, une pâte toute collante comme du chewing gum. Rien à faire !

J'ai aplati grossièrement avec les doigts entre deux papiers cuissons et j'ai laissé poser une nuit tel quel.

Le lendemain, c'est passé nickel dans la machine à pâte. Je n'ai pas trop mélangé les couleurs et j'ai prélevé trois ronds à faire cuire sur des ampoules ; avec le reste j'ai fait des perles.

Le tout passé au four et le résultat m'inspire la noix de coco (enfin presque !) que j'ai voulu en finition brute (sans verni) avec un simple ponçage.

Et bien le résultat me plaît énormément et se marie très bien avec du jean !

W_DSC00506

W_DSC00509

Et vous, vous en pensez-quoi du résultat ?

Posté par aureliab à 22:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 mars 2014

Plusieurs essais dans le style aborigène

Il y a quelques jours, le site CREAVEA m'a proposé de tester des pains de pâte polymère de la marque FIMO pour vous faire partager mes impressions. Comme j'aime les défis et que j'étais assez curieuse de voir qu'est-ce que je pourrais découvrir de nouveau dans ces pains de Fimo j'ai accepté la proposition.

J'ai donc choisi 4 couleurs parmi toutes celles proposées sur le site. De la Fimo CLASSIC dans le coloris N°17 jaune ocre et de la Fimo SOFT dans les coloris N°42 orange mandarine, N°24 rouge indien et N°75 marron chocolat.

En recevant les pains de Fimo à la maison, j'ai été un peu déçue par la couleur jaune ocre que j'imaginais moins vert. Mais l'ensemble conviendra parfaitement pour ce que je souhaitais en faire.

 

W_DSC00420

W_DSC00419

 

Ces couleurs n'ont pas été choisies par hasard, j'ai depuis un moment dans l'idée de réaliser des bijoux dans un esprit aborigène, c'était donc ici une bonne occasion de m'y mettre. Si vous ne connaissez pas l'art aborigène, il s'agit de ces peintures représentant des formes géométriques à l'aide de petits points avec un nombre de couleurs assez réduit. Cela parait très simple parce que le résultat donne l'impression de dessins d'enfants, mais en réalité, c'est un art très difficile pour que chacun des points soit placé exactement au bon endroit et de la bonne taille dans un ensemble devant représenter quelque chose. Un rapide tour sur la toile vous rafraîchira la mémoire

Je n'avais pas encore réfléchi à la meilleure manière d'obtenir le résultat j'ai donc entrepris d'en tester plusieurs.

La pâte m'a semblé étonnamment souple et malléable par rapport aux pains de FIMO que j'ai à la maison. A peine quelques tours dans la main pour la réchauffer et elle était prête à travailler. J'ai été très agréablement surprise. Même que je me demande si je n'y ai pas pris goût (ça va me faire drôle en réutilisant tous les pains que j'ai à la maison). Je me suis donc mise au travail avec beaucoup de plaisir.

J'ai commencé par utiliser mon extrudeur (tous les modèles et accessoires sont sur cette page) en mettant la couleur centrale dans une proportion plus grande (je souhaitais avoir un centre rouge et les contours en chocolat.

 

W_DSC00421

Dans les faits, ça fonctionne plutôt bien ...

 

W_DSC00423

... mais j'ai obtenu aussi un centre chocolat dans la couleur.

 

W_DSC00425

Ce n'est pas moche, mais ce n'est pas exactement ce que je voulais.

Je me suis donc lancée dans la réalisation de colombins de couleur, enroulés dans un plaque coloris chocolat.

 

W_DSC00426

Cette fois-ci, ma section circulaire était complètement perdues lorsque mes colombins ont été réunis. J'ai plutôt obtenu un effet d'alvéoles d'abeilles. J'ai donc réuni tous mes colombins, les gros "roulés à la main" et les petits de l'extrudeur pour obtenir une belle cane colorée. Il aurait peut-être fallu que j'utilise un disque dont le trou est hexagonal et non circulaire (mémo pour moi : à tester). 

W_DSC00427

Avec cette cane (une partie seulement) et des restes de mes travaux du jour, j'ai réalisé des perles en forme d'amandes que j'ai utilisé pour réaliser cette parure que je trouve rayonnante. Rien de tel pour avoir bonne mine à l'approche du printemps ! Des perles en bois et des apprêts argentés donne du contraste à l'ensemble.

W_DSC00498

W_DSC00494

Comme je me suis éloignée de mon idée de départ, j'ai entrepris une nouvelle méthode : j'ai fait plein de petits rond avec un tout petit emporte-pièce dans toutes mes couleurs.

W_DSC00429

Avec chacun des petits ronds, j'ai fait de toutes petites boules qui une fois aplaties étaient déposées sur une plaque coloris chocolat à la manière aborigène.

W_DSC00431

Cela commençait à prendre tournure mais je n'était pas encore satisfaite par le résultat. J'attendais plus de régularité dans la taille des ronds et dans l'espacement. Cela ne va pas m'empêcher de faire un montage avec ce médaillon. Je vous montrerai le résultat prochainement.

Une dernière méthode a consisté à réaliser des petites boules comme précédemment et à les déposer ainsi de manière régulière et suivant des formes géométrique sur une plaque (mélange de chocolat et d'orange).

W_DSC00433

J'ai ensuite applati toutes les boules en même temps avec une plaque de plexi (pour voir ce qui se passe en dessous c'est mieux !) en protégeant d'un film plastique et en plaçant des cales sur les côtés pour que l'épaisseur soit régulière.

W_DSC00434

Et alors là, je suis très contente du résultat. Je m'approche vraiment du but. Il ne me reste plus qu'à cuire et à monter mes bijoux.

W_DSC00435

Je suis très satisfaite par cette expérience et j'ai hâte de pouvoir vous montrer tous les autres bijoux.

N'hésitez pas à me laisser vos avis et commentaires en bas de ce message.

Posté par aureliab à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

05 janvier 2014

Tutoriel : motif de pois réguliers en pâte polymère

Je vous propose aujourd'hui un tutoriel pour réaliser des pois (ou motif plumetis) réguliers en pâte polymère à l'aide d'une tôle en aluminium perforée que l'on trouve dans tous les magasins de bricolage. De cette méthode découlent plusieurs variantes que je décline ci-dessous.

Si vous utilisez ce tutoriel, ce ne sera pas à des fins commerciales mais pour votre plaisir. Toute reproduction est interdite. Je vous remercie de citer mon tutoriel en cas d'utilisation. Envoyez-moi des photos de vos réalisations, je me ferai une joie de les partager sur mon blog.

Matériel :

pâte polymère de 2 couleurs différentes
une machine à pâte (MAP) ou rouleaux et cales d'épaisseur
une tôle en aluminium perforée
un emporte pièce circulaire de petite taille
du film plastique alimentaire
du papier cuisson
des embouts à pointe ronde (ici j'utillise le manche de pinceaux)

Explications :

Commencez par conditionner la pâte pour le fond dans la couleur de votre choix. J'ai choisi ici un coloris taupe foncé (issu d'un savant mélange de restes de cannes) dans l'épaisseur maximum de ma machine à pâte (MAP).

W_DSC00191

 

Conditionnez la pâte pour la réalisation des pois avec une épaisseur assez fine. Ici, j'ai choisi du rouge.
Placez un film plastique alimentaire dessus pour que la pâte ne reste pas coincée dans votre emporte-pièce.
A l'aide d'un emporte-pièce circulaire de petite taille (et plus petit que la taille des trous de la tôle en aluminium), découpez des petits ronds. Ici j'utilise une protection qui se trouve sur les pinceaux de peinture quand ils sont neufs. Il en existe de plusieurs tailles et sont parfaits pour cet application.

W_DSC00180

 

Positionnez la tôle en aluminium perforée au dessus de votre plaque de fond (taupe dans mon exemple).
Placez un à un les petits ronds de pâte (rouge dans mon exemple) dans chacun des trous de la tôle à l'aide d'un embout rond (j'utilise ici le bout d'un pinceau de la taille adéquate).

W_DSC00198

 

Répartissez ensuite les pois dans les trous de la tôle et lissez la surface. J'ai placé ici un morceau de papier cuisson pour que la pâte rouge des pois reste en place pendant cette étape.

W_DSC00185

 

Retirez délicatement le papier cuisson et la tôle en aluminium.
Vous pouvez garder les pois en relief, sinon, vous pouvez à présent lisser délicatement la surface de votre plaque avec les doigts puis avec un rouleau.
Découpez vos perles selon vos envies et votre inspiration.

W_DSC00200

Dans mon exemple, j'ai déposé les pois rouges sur les deux faces de ma plaque taupe pour que les perles n'aient pas d'endroit ni d'envers (utilisation pour un sautoir et des boucles d'oreilles assorties).

Il existe des tôles en aluminium avec des tailles de trous plus ou moins gros et plus ou moins espacés. Il existe aussi des formes de trou différentes (hexagonale, carré, ...). De quoi faire varier les plaisirs.

 

Alternative pour obtenir des pois plus petits :

Prélevez des ronds dans une plaque plus fine et/ou avec un emporte pièce plus petit.
Roulez en petite boule chacun des ronds prélevés et les placer au centre de chacun des trous de la tôle sans les répartir dans le trou. Retirez la tôle et aplatir délicatement en plaçant un papier cuisson contre la plaque plumetis.

 

Autre alternative pour obtenir le résultat du tutoriel ci-dessus :

Réalisez les trous dans une plaque taupe (dans ce cas il faudra que les contours des trous soient bien nets) et posez cette plaque trouée taupe sur une plaque rouge. Vous obtiendrez également des pois rouges sur un fond taupe.

 

Alternative échouée avec la technique du "hidden magic" :

J'ai superposé une fine plaque taupe sur une plaque épaisse rouge. Ensuite j'ai pressé fortement la tôle en aluminium perforé sur la plaque. J'espérais scalper la pâte pour découvrir les ronds rouges, mais la pâte était bien trop dure pour que la tôle ne s'enfonce suffisamment. J'étais hors sujet. Ma tôle n'est pas adaptée. Et vous ? Vous parvenez à réaliser un hidden magic selon cette méthode ?

 

A vous de jouer maintenant !

 

Retrouvez mon autre tutoriel "collier mosaïque" en cliquant sur la photo ci-dessous.

TUTO mosaïque 1

Si vous aimez ces tutoriels, faites-le moi savoir.

Posté par aureliab à 16:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 juillet 2012

Tutoriel : collier mosaïque

Dans le cadre d'une formation professionnelle (qui n'a rien à voir avec mon activité créatrice) j'ai réalisé une présentation pour expliquer la réalisation d'un "collier mosaïque". Je vais donc vous en faire profiter cependant, je n'ai rien inventé. Cette technique est largement expliquée sur la toile et dans divers ouvrages.

L'objectif de ce partage est de démontrer qu'avec très peu de matériel il est possible de réaliser un collier en fimo qui à de la gueule. Il existe d'autres techniques pour arriver à ce résultat ou approchant.

Si vous utilisez ce tutoriel, ce ne sera pas à des fins commerciales mais pour votre plaisir. Envoyez-moi des photos de vos réalisations, je me ferai une joie de les présenter dans ce message et de mettre le lien de votre blog. 

NB : Explications avant chaque image.

TUTO mosaïque 1

Vous aurez besoin de plusieurs coloris de pate, d'une lame pour la couper et de quoi applatir la pate de manière homogène.

Utiliser des pics à brochette ou des aiguilles à tricoter de taille différentes (= épaisseur) avec un rouleau à patisserie pour la réalisation des plaques. Attention, placer une feuille de papier sulfurisé en dessous et au dessus de la pate pour qu'elle n'adhère pas au plan de travail et au rouleau.

Pour celles qui sont équipées d'une "pasta machine" la réalisation sera plus facile.

TUTO mosaïque 2
Certaines d'entre vous sont peut-être plus rapides que moi, mais je suis une perfectionniste.

Réaliser des colombins de différents coloris. Enrouler chacun d'eux dans une plaque de couleur contrastant. Ensuite, enrouler tous les colombins ainsi obtenus dans une plaque d'une même couleur (blanc dans mon cas).

Réduire chacun des colombins jusqu'à ce qu'ils mesurent environ 20 cm de long. Découper chaque colombins en 4 morceaux d'environ 5 cm que vous rassemblez de manière aléatoire pour former une cane de section carrée. Réduire cette cane en écrasant depuis le centre jusqu'aux extrémité de manière homogène pour ne pas déformer le motif.

TUTO mosaïque 3

TUTO mosaïque 4

Pour réaliser des perles de taille homogène, prélever à l'aide d'emporte-pièces (verres de différentes tailles par exemple) des portions de pate que vous roulez en boule entre les mains.

Découper de fines tranches dans la cane et recouvrir chacune des perles en joignant le motif.

TUTO mosaïque 5

Rouler dans la main pour estomper toutes les marques. Percer chaque perle délicatement pour ne pas les déformer (en les tenant au creux de la paume de la main) avec un cure-dent par exemple. 

TUTO mosaïque 6

Rouler dans les pates de couleur des boules de même taille que vous écrasez de manière homogène avec le fond d'un plat, d'un livre en plaçant de part et d'autres les pics à brochette (= épaisseur). Vous obtiendrez des disques aux bords ronds. Percer au milieu de chaque perle plate.

TUTO mosaïque 7

Faire cuire vos perles selon les recommendations du fabricant de pate. Le temps et la température sont très importants pour garantir la solidité de votre création :
¤ la pate crue est modelable, il n'y a pas de liaison entre les molécules.
¤ la pate en cours de cuisson devient friable, des liaisons se forment entre les molécules.
¤ la pate cuite devient dure, toutes les liaisons sont faites

TUTO mosaïque 8

Laisser refroidir les perles avant de poncer la surface des perles pour éliminer les aspérités. Vernir. Laisser sécher.

TUTO mosaïque 9

Vous pouvez ensuite procéder au montage de vos bijoux.

W_P1090840

 

W_P1090844

 

N'hésitez pas à me faire savoir si cela vous plaît, s'il faut compléter ou reformuler. A vous maintenant !

Posté par aureliab à 23:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 août 2011

Perles creuses - essai N°1

En naviguant sur le net, j'ai découvert plusieurs méthodes pour faire des perles creuses en fimo. Cela m'a donné l'envie d'en tester quelques-unes.

Pour aujourd'hui, je vous propose la méthode de Christine Dumont présentée sur ce blog. Ou plutôt un dérivé de ce qui est présenté. Voici commet j'ai fait :

Faire un boule avec du papier toilette préalablement humidifié d'eau. Le nombre de feuilles utilisées en fonction de la taille de la perle souhaitée.
Laisser sécher pendant une nuit.
Avec le "clay gun" sortir un serpentin que l'on enroule autour de chaque boule puis que l'on roule entre les mains pour lisser la surface.
Percer un ou deux trous avant cuisson (pour laisser l'air sortir).
Faire cuire, selon les recommandations de la marque de pâte.
Percer avec une mini-perceuse des trous de diamètres différents tout autour de la perle.
A l'aide d'une aiguille, d'un crochet ou de tout ce qui vous passe par la main et qui n'habîmera pas la perle, sortir par petits morceaux le papier de l'intérieur.
Poncer, vernir et monter en bijoux.

Voici un collier avec mes perles creuses et des perles qui me restaient d'un peu tous les genres. Je trouve que le résultat est plutôt réussit.

W_DSC08746

W_DSC08734

W_DSC08747

Un petit tuto, ça vous dit ? Alors faite-moi signe.

Posté par aureliab à 09:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,